mardi 1 avril 2008

Léhon






C'est aux pieds de Dinan, du canal d'Ille et Rance,
que repose un gisant, qui, de l'histoire en France,
en Bretagne, en géant, fait encor résonnance,
comme au cor d'olifant, sa trouble existence.

Qu'en est-il de Léhon, ce village paisible,
quand, endormis, les sons des leçons impassibles
s'imposent aux canons des combats irascibles,
que menèrent de front ces fantômes fiscibles ?

De Jean de Beaumanoir que je regarde ici,
figé dans son histoire, et dans ces quelques récits,
je voudrais l'abreuvoir de ses soifs infinies,
et quelques mots pour le soir à conter comme ainsi.

Aux landes de Mie-voie, Josselin, Ploërmel,
est la romaine voie où fut l'affront cruel,
dont n'est pas demi-voix qui ne chantât l'appel
de ces soudards anglois périssant à la pelle.

Ce fut trente au combat, et pour chaque partie,
De Penthièvre et de Blois, de Monfort l'Amaury,
des bretons aux anglois, nul ne fit la prairie,
champ d'horreur à l'endroit qui leur fut apparti.

Bois ton sang, Beaumanoir, te passera la soif !
C'est ainsi, qu'en le soir, Geoffroy du Bois s'esclaffe !
Et que les corps, billards, où ricochent les baffes
les heurts, les morts, l'amarre à la vie, se falstaffent !

Bois ton sang, Beaumanoir ! Bien sûr, tu fus vainqueur...
Mais en vain, triste soir... Blois plia sa rancoeur.
Bois ton sang Beaumanoir ! Puisque tu as deux coeurs !
L'un est blanc, l'autre noir, l'hermine au cri moqueur.

L'église est templière, et sous ses croix pattées,
je te contemple hier, dans ta grandeur passée,
tes deux mains en prière, en un autodafé,
s'il faut aller en bière, au moins, faut-il prier !

Bois ton sang, Beaumanoir ! Tu es encor capable
de nous refaire croire aux combats désirables !
Bois ton sang, Beaumanoir ! Sur ta statue de sable,
je pose l'ostensoir de larmes misérables.

Mais je suis en Léhon, le canal coule encore...
Et sur ma partition, sieur Beaumanoir est mort.
J'aime Jehan, Léhon, et mes quelques remords,
si près de l'eau, l'est-on, à ces derniers raccords ?

8 commentaires:

V-MA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
B a dit…

ça, c'est de l'Histoire !

Ganzer a dit…

Très beau !!!

JC a dit…

Rien à ajouter aux précédents commentaires
Amitiés

Morgan a dit…

Beau poème épique !

Anonyme a dit…

Un billet superbement bien écrit avec une illustration sonore des plus somptueuses. Envoutant !

Anonyme a dit…

Un billet superbement bien écrit avec une illustration sonore des plus somptueuses. Envoutant !

le capitaine a dit…

Qui est ce double anonyme ? :-b