mercredi 29 septembre 2010

Qumran




Sans rien comprendre au monde, ignorant ses ressorts,
on s'engouffre à la sonde aux tréfonds des abysses,
et je ne sais pas plus si quelconque en ressort
avec l'œil d'un Horus ou le bec d'un ibis.

Je ne sais rien des pyramides inversées,
des nombres d'or, des « pi » numides invertis,
des labyrinthes mus par nos larmes versées,
ces fleuves inconnus qui m'ont tant perverti.

Je ne sais rien de moi ni moins encor de vous,
nos fils allant de soie s'étoilent dans le vide
et l'ombre de Narcisse imprègne notre moue.

Sans rien que je comprisse aux lignes de nos rides,
il m'est gravé pourtant aux creux que la main porte,
un manuscrit datant du sel de ma mer morte...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

D'un repaire
quelques points de repère
précieuses traces de soie
des autres
de toi
de l'antre de là
des ailleurs de là-bas
jadis
elles étaient
toujours
seront
encore
dans les lettres salines
perdues
retrouvées
sillons
à tout jamais...

Sur tes traces, décapitaine, je suis juste là...

Bises

Fleur de moi

Michel P a dit…

Merci Diane !
Il faut bien revivre un jour...

Mu LM a dit…

"Je ne sais rien de moi ni moins encor de vous,
nos fils allant de soie s'étoilent dans le vide"

très très joli

Android apps development a dit…

keep up the nice work, and I will be a frequent visitor for a very long time.This is a really good read for me. Must admit that you are one of the best blogger I have ever read. Thanks for posting this informative article.

HTC EVO 4G LTE Cases and Screen Protectors a dit…

Nice blog as for me. I'd like to read a bit more about this topic. Thanks for posting this information.