jeudi 14 octobre 2010

Pauvre madame Polanski !




Je dois à feu ma mère d'avoir compris très jeune cette histoire.
Roman Polanski venait de tourner son terrible "Rosemary baby"...
Il était amoureux de son actrice fétiche, Sharon Tate, une jolie blonde - actrice du "Bal des vampires" - qui était enceinte de lui. "Mais qui donc s'en souvient ici ?"
Dans la rue, alors qu'ils se promenaient ensemble, elle fut agressée et poignardée par les adeptes de la secte de Manson, une secte démoniaque. "D'un seul coup, on t'a pris deux vies".
Roman Polanski a vu son amour et son futur enfant périr sous les coups de couteau de fanatiques américains. Vous le saviez ça ?
Alors oui, il a peut-être couché avec une fille très maquillée de treize ans. Mais il faut toujours tout remettre en son contexte !
Comment auriez-vous vécu une telle épreuve ?
Ceux qui jugent sont rares à s'être éprouvés aux épreuves de la vie.
Je ne lui donne pas raison, mais je sais à quel point de tels bouleversements peuvent corrompre notre sens des réalités. Ce qu'il a vécu est indicible. Ceux qui le jugent sont des cons.
Pour moi Polanski est un réalisateur de génie et un mec bien.
Et mort aux cons !

6 commentaires:

Mu LM a dit…

clap clap :)

Michel P a dit…

Merci Mu ! ça fait du bien de ne pas prêcher que dans le désert !

Babel a dit…

Rectification pour le meurtre de Sharon Tate.. elle a été assassinée en 1969 dans sa résidence de L.A. alors que Polanski se trouvait au Royaume Uni pour son prochain film. Et ironie de l'histoire, elle avait appelé cette maison "love house"..

Michel P a dit…

Je sais bien Babel, mais je ne suis pas journaliste ; je me suis emporté à raconter une histoire - probablement telle que j'avais du la ressentir, enfant - plutôt qu'à rapporter ce terrible épisode, je pense afin de toucher à une autre vérité : celle du ressenti.

Babel a dit…

C'est ce que j'ai pensé aussi.. mais trop tard, mon com était déjà enregistré.. ;)
Et j'ajoute ici que ton ressenti est parfaitement bien exprimé !

Michel P a dit…

Je ne sais pas, mais par contre, je suis persuadé que ce ressenti est proche de celui de Peyrac dans sa chanson. Je visais à transmettre ceci.